Prostatite Chronique (Ciproxine 500 / Bayer)

Prostatite Chronique (Ciproxine 500 / Bayer)

Publié par topclinique topclinique   | Il ya 3 ans   | 678

Définition

Il s’agit d’une infection subaiguë , chronique de la prostate ; elle fait généralement suite à une prostatite aiguë non diagnostiquée ou mal traitée.

 Causes

La prostatite est parfois la conséquence d'une maladie sexuellement transmissible, en particulier après des rapports anaux (sodomie). Mais souvent, aucun facteur déclenchant n'est retrouvé. Chez le sujet âgé, la prostatite intervient souvent après une infection des urines, elle-même secondaire à une hypertrophie de la prostate qui favorise la stase urinaire.

 Symptomes

Les signes sont très variables : épisodes fébriles à répétition et inexpliqués, sensation de gêne périnéale, douleurs en urinant, écoulement purulent matinal, éjaculations douloureuses, sang dans le sperme ou les urines.

 Prévention

Pour prévenir les inflammations de la prostate, il est conseiller d’éviter les boissons alcoolisées (la bière en particulier), les boissons gazeuses, les plats épicés, le thé ou le café et d’éviter la pratique du vélo.

Examens

Le diagnostic peut être difficile, le toucher rectal ne montrant qu’une prostate irrégulière, un peu douloureuse, et une consultation chez un urologue est nécessaire. L’essentiel est de faire un examen bactériologique des urines très complet, après massage prostatique, et recherche de bactéries du type chlamydiae ; un examen du sperme peut également être nécessaire.

Des examens radiologiques sont également nécessaires pour conforter le diagnostic : échographie de la prostate, UIV (urographie intra veineuse), ASP (abdomen sans préparation)...prostatite

Traitements

Le traitement consiste en une antibiothérapie prolongée d’ au moins 3 mois (bactrimâ, fluoroquinolones, cyclines, ou macrolides en cas d’infection à chlamydiae) associée à des règles hygiéno-diététiques : bains de siège, éviter l’alcool, les épices et les traumatismes périnéaux (bicyclette).

Les rapports sexuels ne sont pas interdits mais ils doivent être protégés.

 Evolution

Evolution :

- En l’absence de traitement, des complications peuvent survenir : infection urinaire récidivante, épididymite (inflammation de l’épididyme) ou sclérose du col vésical (difficultés d’ouverture du col vésical)

- Sous traitement, l’évolution est le plus souvent favorable.


Ciproxine 500 mg

Présentation



 

                           

                               CIPROXINE 500 MG

                   comprimés pelliculés  (Boite de 20) 

Composition


Principe actif : Ciprofloxacine (sous forme de chlorhydrate) dosée à 500 mg

Posologie


indication : Prostatite

Dans cette indication CIPROXINE peut etre prescrit 500 mg 2 fois/jour  à  750 mg 2 fois/jour 2 à 4 semaines (aigue) à 4 à 6 semaine (chronique)

En général, Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Contrôlez avec votre médecin ou votre pharmacien si vous avez des doutes sur le nombre de comprimés de CIPROXINE à prendre ou la façon de les prendre.

Contre-indications


*   Si vous êtes allergique à la substance active, aux autres quinolones ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament mentionnés dans la rubrique 6

*  Si vous prenez de la tizanidine

*  Si vous etes enceinte ou allaitante

Notice


NOTICE : INFORMATION DU PATIENT Ciproxine 500 mg comprimés pelliculés Ciprofloxacine Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous. • Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. • Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien. • Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres. • Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4. Que contient cette notice ?: 1. Qu’est-ce que Ciproxine et dans quel cas est-il utilisé? 2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre Ciproxine? 3. Comment prendre Ciproxine? 4. Quels sont les effets indésirables éventuels ? 5. Comment conserver Ciproxine? 6. Contenu de l’emballage et autres informations 1. QU’EST-CE QUE CIPROXINE ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISÉ ? Ciproxine contient la substance active ciprofloxacine. Ciprofloxacine est un antibiotique appartenant à la famille des fluoroquinolones. Elle agit en tuant les bactéries responsables des infections. Elle est active uniquement sur certaines souches spécifiques de bactéries. Chez l’adulte Ciproxine est utilisé chez l’adulte pour traiter les infections bactériennes suivantes : • infections des voies respiratoires • infections persistantes ou récurrentes de l’oreille ou des sinus • infections urinaires • infections de l’appareil génital chez l’homme et la femme • infections gastro-intestinales et infections intra-abdominales • infections de la peau et des tissus mous • infections des os et des articulations • prévention des infections dues à la bactérie Neisseria meningitidis • exposition à la maladie du charbon Ciprofloxacine peut être utilisé pour le traitement des patients présentant un faible taux de globules blancs (neutropénie), et ayant de la fièvre suspectée d’être due à une infection bactérienne. Si vous présentez une infection sévère ou une infection due à différents types de bactéries, un traitement antibiotique additionnel pourra vous être prescrit en complément de Ciproxine. Chez l’enfant et l’adolescent Ciproxine est utilisé chez l’enfant et l’adolescent, sous le contrôle d’un spécialiste, pour traiter les infections bactériennes suivantes : • infections des poumons et des bronches chez l’enfant et l’adolescent atteint de mucoviscidose • infections urinaires compliquées, y compris les infections ayant atteint les reins (pyélonéphrite) • exposition à la maladie du charbon 1/9 Ciproxine peut également être utilisé pour traiter d’autres infections sévères spécifiques de l’enfant et de l’adolescent si votre médecin le juge nécessaire. 2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS À CONNAÎTRE AVANT DE PRENDRE CIPROXINE? Ne prenez jamais Ciproxine : • si vous êtes allergique à la substance active, aux autres quinolones ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament mentionnés dans la rubrique 6. • si vous prenez de la tizanidine (voir rubrique 2 : Autres médicaments et Ciproxine). Avertissements et précautions: Adressez-vous à votre médecin avant de prendre Ciproxine • si vous avez déjà présenté des problèmes rénaux car il pourra être nécessaire d’adapter votre traitement • si vous souffrez d’épilepsie ou d’une autre affection neurologique • si vous avez déjà eu des problèmes aux tendons avec des antibiotiques de la même famille que Ciproxine • si vous êtes diabétique, parce que vous pouvez rencontrer un risque d’hypoglycémie avec la ciprofloxacine • si vous souffrez de myasthénie (maladie rare qui entraîne une faiblesse musculaire), parce que les symptômes peuvent être exacerbés • si vous avez des problèmes cardiaques. La ciprofloxacine doit être utilisée avec précaution si vous êtes né ou si vous avez des antécédents familiaux d’allongement de l’intervalle QT (observé sur un tracé ECG, enregistrement du tracé électrique du cœur), si vous avez un déséquilibre électrolytique (notamment un taux faible de potassium ou de magnésium dans le sang), si vous avez un rythme cardiaque très lent (appelé « bradycardie »), si vous avez une faiblesse cardiaque (insuffisance cardiaque), si vous avez déjà eu une crise cardiaque (infarctus du myocarde), si vous êtes une femme ou une personne âgée ou si vous prenez d’autres médicaments qui provoquent des anomalies de l’ECG (voir rubrique 2: Autres médicaments et Ciproxine) • si vous ou un membre de votre famille êtes atteint d’un déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD), car vous pourriez alors risquer de présenter une anémie avec la ciprofloxacine. Pour le traitement de certaines infections de l’appareil génital, votre médecin peut vous prescrire un autre antibiotique en association à Ciproxine. Si aucune amélioration des symptômes n’est observée après 3 jours de traitement, veuillez consulter votre médecin. Pendant la prise de Ciproxine: Prévenez immédiatement votre médecin si l’un des troubles suivants se produit pendant le traitement par Ciproxine. Votre médecin déterminera si le traitement par Ciproxine doit être interrompu. • Réaction allergique sévère et soudaine (réaction/choc anaphylactique, œdème de Quincke). Dès la première dose, il existe un faible risque de survenue de réaction allergique sévère, se manifestant par les symptômes suivants : oppression dans la poitrine, vertiges, nausées ou évanouissements, ou vertiges lors du passage en position debout. Si ces symptômes surviennent, arrêtez de prendre Ciproxine et contactez immédiatement votre médecin. • Des douleurs et gonflements des articulations et des tendinites peuvent se produire occasionnellement, en particulier si vous êtes âgé(e) et si vous êtes également traité(e) par des corticostéroïdes. Une inflammation et une rupture des tendons peuvent survenir dès les premières 48 heures de traitement et jusqu’à plusieurs mois après l’arrêt du traitement par 2/9 Ciproxine. Au moindre signe de douleur ou d’inflammation des articulations ou des tendons, arrêtez de prendre Ciproxine et mettez le membre atteint au repos. Évitez tout effort inutile car ceci pourrait augmenter les risques de rupture des tendons. • Si vous souffrez d’épilepsie ou d’une autre maladie neurologique de type ischémie cérébrale ou accident vasculaire cérébral, des effets indésirables neurologiques pourraient se produire. S’ils surviennent, arrêtez Ciproxine et contactez immédiatement votre médecin. • Des réactions psychiatriques peuvent survenir dès la première prise de Ciproxine. Si vous souffrez de dépression ou de psychose, vos symptômes pourraient s’aggraver lors du traitement par Ciproxine. Dans de rares cas, une dépression ou une psychose peut évoluer vers des pensées suicidaires, des tentatives de suicides, ou un suicide. Si de telles réactions surviennent, arrêtez Ciproxine et contactez immédiatement votre médecin. • Vous pouvez présenter des symptômes évocateurs d’une neuropathie, tels que douleurs, brûlures, picotements, engourdissement et/ou faiblesse musculaire. Si de tels symptômes surviennent, arrêtez Ciproxine et contactez immédiatement votre médecin. • L’hypoglycémie est rapportée le plus souvent chez les patients diabétiques, surtout chez les patients âgés. Si ce symptôme survient, contactez immédiatement votre médecin. • Une diarrhée peut se produire lors de la prise d’antibiotiques, y compris avec Ciproxine, même plusieurs semaines après la fin du traitement. Si la diarrhée devient sévère ou persiste, ou si vous remarquez la présence de sang ou de mucus dans vos selles, arrêtez immédiatement de prendre Ciproxine, car votre vie pourrait être mise en danger. Ne prenez pas de médicaments destinés à bloquer ou ralentir le transit intestinal et contactez votre médecin. • Prévenez le médecin ou le laboratoire d’analyses que vous prenez Ciproxine si vous devez subir un prélèvement de sang ou d’urine. • Si vous avez des problèmes rénaux, prévenez votre médecin car votre dose devra éventuellement être adaptée. • Ciproxine peut provoquer des troubles hépatiques. Si vous remarquez le moindre symptôme de type diminution d’appétit, ictère (jaunisse), urines foncées, démangeaisons ou sensibilité de l’estomac à la palpation, arrêtez de prendre Ciproxine et contactez immédiatement votre médecin. • Ciproxine peut diminuer le taux de vos globules blancs dans le sang et réduire votre résistance aux infections. Si vous présentez une infection accompagnée de symptômes tels qu’une fièvre et une détérioration importante de votre état général, ou une fièvre accompagnée de symptômes d’infection locale tels que des douleurs dans la gorge ou la bouche ou des problèmes urinaires, vous devez consulter immédiatement votre médecin. Une analyse de sang sera effectuée afin de rechercher une éventuelle diminution du taux de certains globules blancs (agranulocytose). Il est important d’indiquer à votre médecin que vous prenez ce médicament. • Votre peau devient plus sensible au soleil et aux rayons ultraviolets (UV) lorsque vous prenez Ciproxine. Évitez toute exposition prolongée au soleil ou aux rayons UV artificiels comme ceux des cabines de bronzage. Autres médicaments et Ciproxine Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament. 3/9 Ne prenez pas de Ciproxine en même temps que la tizanidine car ceci pourrait provoquer des effets indésirables tels qu'une baisse de la tension artérielle et des somnolences (voir rubrique 2 : Ne prenez jamais de Ciproxine). Les médicaments suivants sont connus pour interagir avec Ciproxine. Prendre Ciproxine en même temps que ces médicaments pourrait avoir une incidence sur les effets thérapeutiques de ces produits, et augmenter la probabilité de survenue des effets indésirables. Prévenez votre médecin si vous prenez : • antivitamine K (ex : warfarine, acénocoumarol, phenprocoumon ou fluindione) ou autres anticoagulants oraux (destinés à fluidifier le sang) • probénécide (utilisé pour traiter la goutte) • méthotrexate (utilisé dans certains types de cancer, le psoriasis, la polyarthrite rhumatoïde) • théophylline (utilisée dans des problèmes respiratoires) • tizanidine (utilisée dans les problèmes de spasticité musculaire liés à la sclérose en plaques) • olanzapine (un antipsychotique) • clozapine (un antipsychotique) • ropinirole (utilisé dans la maladie de Parkinson) • phénytoïne (utilisée dans l’épilepsie) • metoclopramide (utilisé dans le traitement des nausées et des vomissements) • ciclosporine (utilisée dans les maladies de peaux, la polyarthrite rhumatoïde et les transplantations d’organe) • autres médicaments pouvant modifier votre rythme cardiaque : les médicaments appartenant au groupe des antiarythmiques (par exemple la quinidine, l’hydroquinidine, le disopyramide, l’amiodarone, le sotalol, le dofétilide, l’ibutilide), les antidépresseurs tricycliques, certains antibiotiques (qui appartiennent à la famille des macrolides), certains antipsychotiques. Ciproxine peut augmenter la concentration des médicaments suivants dans votre sang : • pentoxifylline (utilisée dans des troubles de la circulation) • caféine • duloxétine (utilisée dans la dépression, les lésions nerveuses liées au diabète ou l’incontinence) • lidocaïne (utilisée dans les maladies cardiaques ou à usage anesthésique) • sildénafil (par exemple dans les troubles de l’érection) Certains médicaments atténuent les effets de Ciproxine. Prévenez votre médecin si vous prenez ou envisagez de prendre : • des anti-acides • oméprazole • des compléments minéraux • du sucralfate • un chélateur polymérique du phosphate (par ex. le sévélamer ou carbonate de lanthane) • des médicaments ou compléments contenant du calcium, du magnésium, de l’aluminium ou du fer S’il est essentiel pour vous de prendre ces médicaments, prenez Ciproxine au moins deux heures avant ou quatre heures après ces médicaments. Ciproxine avec des aliments et boissons Si vous prenez Ciproxine en dehors des repas, ne consommez pas de produits laitiers (par ex. lait ou yaourts) ou de boissons enrichies en calcium quand vous prenez les comprimés de ciprofloxacine car les produits laitiers peuvent diminuer l’effet du médicament. Grossesse et allaitement 4/9 Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien. Il est préférable d’éviter d’utiliser Ciproxine pendant la grossesse. Ne prenez pas de Ciproxine pendant l’allaitement car la ciprofloxacine passe dans le lait maternel et pourrait nuire à la santé de votre enfant. Conduite de véhicules et utilisation de machines Ciproxine peut abaisser votre niveau de vigilance. Des effets indésirables neurologiques peuvent se produire. Par conséquent, assurez-vous de savoir comment vous réagissez à Ciproxine avant de conduire un véhicule ou d’utiliser des machines. En cas de doute, parlez-en avec votre médecin. 3. COMMENT PRENDRE CIPROXINE? Votre médecin vous expliquera précisément quelle quantité de Ciproxine vous devez prendre, à quelle fréquence et pendant combien de temps. Ceci dépendra du type d’infection et de sa sévérité. Prévenez votre médecin si vous avez des problèmes rénaux car la dose de médicament à prendre devra éventuellement être adaptée. Le traitement dure généralement de 5 à 21 jours mais peut être plus long en cas d’infection sévère. Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Contrôlez avec votre médecin ou votre pharmacien si vous avez des doutes sur le nombre de comprimés de Ciproxine à prendre ou la façon de les prendre. a. Avalez les comprimés avec une grande quantité de boisson. Ne croquez pas les comprimés car ils ont mauvais goût. b. Essayez de prendre les comprimés à peu près à la même heure chaque jour. c. Vous pouvez prendre les comprimés au cours ou en dehors des repas. Le calcium présent dans un repas n'a pas d'incidence grave sur l'effet du médicament. Cependant, ne prenez pas les comprimés de Ciproxine avec des produits laitiers de type lait ou yaourt ou des jus de fruit enrichis (par ex. jus d’orange enrichi en calcium). Pensez à boire abondamment pendant le traitement par ce médicament. Si vous avez pris plus de Ciproxine que vous n’auriez dû Si vous avez pris trop de Ciproxine, contactez immédiatement votre médecin, votre pharmacien ou le centre Anti-poison (070/245 245). Si possible, emportez les comprimés restants ou la boîte avec vous pour les montrer au médecin. Si vous oubliez de prendre Ciproxine Prenez la dose oubliée dès que possible, puis continuez le traitement normalement. Toutefois, s’il est presque l’heure de prendre la dose suivante, ne prenez pas la dose oubliée et continuez le traitement normalement. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. Veillez à suivre votre traitement jusqu’à la fin. Si vous arrêtez de prendre Ciproxine Il est important que vous suiviez le traitement jusqu’à la fin même si vous commencez à vous sentir mieux après quelques jours. Si vous arrêtez de prendre ce médicament trop tôt, votre infection pourrait ne pas être complètement guérie et les symptômes de l’infection pourraient réapparaître ou s’aggraver. Vous pourriez également développer une résistance bactérienne à cet antibiotique. Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien. 5/9 4. QUELS SONT LES EFFETS INDÉSIRABLES ÉVENTUELS ? Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Fréquent : peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10 - nausées, diarrhée - douleurs des articulations chez l’enfant Peu fréquent: peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100 - surinfections fongiques - concentration élevée des éosinophiles, une sorte de globules blancs - diminution d’appétit - hyperactivité ou agitation - maux de tête, étourdissements, troubles du sommeil, ou troubles du goût - vomissements, douleurs abdominales, problèmes digestifs tels que des problèmes d’estomac (indigestion/brûlures d’estomac), ou flatulences - augmentation de la quantité de certaines substances dans le sang (transaminases et/ou bilirubine) - éruption cutanée, démangeaisons, ou urticaire - douleurs des articulations chez l’adulte - pauvre fonction rénale - douleurs dans les muscles et les os, sensation de fatigue générale (asthénie), ou fièvre - élévation du taux de phosphatases alcalines sanguines (une substance présente dans le sang) Rare : peut affecter jusqu’à 1 personne sur 1000 - inflammation des intestins (colite) liée à l’utilisation d’antibiotiques (pouvant être fatale dans de très rares cas) (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions) - modification de la formule sanguine (leucopénie, leucocytose, neutropénie, anémie), augmentation ou diminution d‘un facteur de coagulation sanguine (plaquettes) - réaction allergique, gonflement (œdème) ou gonflement rapide de la peau et des muqueuses (angio-œdème) - augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie) - diminution du taux de sucre dans le sang (hypoglycémie) (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions) - confusion, désorientation, réactions d’anxiété, rêves étranges, dépression (pouvant aboutir à des pensées suicidaires, à des tentatives de suicide ou à un suicide), hallucinations - fourmillements, sensibilité inhabituelle aux stimuli des sens, diminution de sensibilité de la peau, tremblements, crises convulsives (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions), ou vertiges - troubles de la vision, incluant une vision double - bourdonnements d’oreilles, troubles de l’audition, perte de l’audition - accélération des battements cardiaques (tachycardie) - dilatation des vaisseaux sanguins (vasodilatation), baisse de la pression artérielle, ou évanouissement - essoufflement, y compris symptômes asthmatiques - troubles hépatiques, jaunisse (ictère cholestatique), ou hépatite - sensibilité à la lumière (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions) - douleurs musculaires, inflammation des articulations, augmentation du tonus musculaire et crampes - insuffisance rénale, présence de sang ou de cristaux dans les urines (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions), inflammation des voies urinaires - rétention d’eau, transpiration excessive - augmentation de la concentration dans le sang de l’enzyme amylase 6/9 Très rare: peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10000 - diminution d’origine particulière du nombre de globules rouges dans le sang (anémie hémolytique) ; diminution très importante du nombre de certains globules blancs (agranulocytose) ; diminution simultanée du nombre des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes (pancytopénie) pouvant être fatale, aplasie médullaire pouvant également être fatale (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions) - réactions allergiques sévères (réaction anaphylactique ou choc anaphylactique, pouvant être fatale , maladie sérique) (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions) - troubles psychiatriques (réactions psychotiques pouvant aboutir à des pensées suicidaires, à des tentatives de suicide ou à un suicide) (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions) - migraine, troubles de la coordination, démarche instable (troubles de la marche), altération de l’odorat (troubles olfactifs), pression sur les cerveaux (hypertension intracrânienne et pseudotumor cerebri) - troubles de la vision des couleurs - inflammation de la paroi des vaisseaux sanguins (vascularite) - pancréatite - destruction des cellules du foie (nécrose hépatique) aboutissant de façon très rare à une insuffisance hépatique pouvant mettre en jeu la vie du patient - petits saignements sous forme de points rouges sous la peau (pétéchies) ; éruptions cutanées diverses (par exemple, syndrome de Stevens-Johnson ou nécrolyse épidermique toxique ) - faiblesse musculaire, inflammation des tendons, rupture des tendons – en particulier du gros tendon situé à l’arrière de la cheville (tendon d’Achille) (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions) ; aggravation des symptômes de la myasthénie (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions). Indéterminée : ne peut être estimée sur la base des données disponibles - atteinte neurologique telle que douleurs, brûlures, picotements, engourdissement et/ou faiblesse dans les extrémités (neuropathie périphérique et polyneuropathie) - rythme cardiaque anormalement rapide, rythme cardiaque irrégulier mettant la vie en danger, rythme cardiaque modifié (appelé « allongement de l’intervalle QT », observé sur un tracé ECG, enregistrement du tracé électrique du cœur) - éruption pustuleuse - influence sur la coagulation du sang (chez les patients traités par des antivitamines K) Déclaration des effets secondaires Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via : Belgique : Agence fédérale des médicaments et des produits de santé Division Vigilance EUROSTATION II Place Victor Horta, 40/ 40 B-1060 Bruxelles Site internet: www.afmps.be e-mail: patientinfo@fagg-afmps.be Luxembourg Direction de la Santé – Division de la Pharmacie et des Médicaments Villa Louvigny – Allée Marconi L-2120 Luxembourg Site internet: http://www.ms.public.lu/fr/activites/pharmacie-medicament/index.html En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament. 7/9 5. COMMENT CONSERVER CIPROXINE? Tenir hors de la vue et de la portée des enfants. N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la plaquette et sur la boite après "EXP". La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois. Pas de précautions particulières de conservation. Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement. 6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS Ce que contient Ciproxine? La substance active est : la ciprofloxacine. Chaque comprimé pelliculé contient 500 mg de ciprofloxacine (sous forme de chlorhydrate). Les autres composants sont : Noyau du comprimé: cellulose microcristalline, crospovidone, stéarate de magnésium, amidon de maïs, silice colloïdale anhydre. Pelliculage: hypromellose, macrogol 4000, dioxyde de titane (E171). Aspect de Ciproxine et contenu de l’emballage extérieur ? Ciproxine 500 mg comprimés : comprimés pelliculés oblongs, presque blancs à légèrement jaunâtres marqués de "CIP barre de cassure 500" sur une face et de "BAYER" sur l'autre face. Les comprimés peuvent être divisés en deux demi-doses égales. Boîtes de 6, 8, 10, 12, 14, 16, 20, 28, 50, 100, 160 ou 500 comprimés pelliculés. Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées. Titulaire de l’Autorisation de mise sur le marché et fabricant Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché: Bayer SA-NV J.E. Mommaertslaan 14 B-1831 Diegem (Machelen) Fabricant: Bayer Pharma AG D-51368 Leverkusen Allemagne Numéro d’enregistrement: BE148461 Mode de délivrance Sur prescription médicale. 8/9 Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Allemagne: Ciprobay Autriche: Ciproxin Belgique: Ciproxine Bulgarie: Ciprobay Chypre: Ciproxin Espagne: Baycip Finlande: Ciproxin France: Ciflox; Uniflox Grèce: Ciproxin Hongrie: Ciprobay Irlande: Ciproxin Italie: Ciproxin Luxembourg: Ciproxine Malte: Ciproxin Norvège: Ciproxin Pologne: Ciprobay Portugal: Ciproxina République Tchèque: Ciprobay Royaume-Uni: Ciproxin Slovénie: Ciprobay La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est le 09/2013. La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le 01/2014. Conseils / éducation sanitaire Les antibiotiques sont utilisés pour combattre les infections dues à des bactéries. Ils ne sont pas efficaces contre les infections dues aux virus. Aussi, votre médecin a choisi de vous prescrire cet antibiotique parce qu’il convient précisément à votre cas et à votre maladie actuelle. Les bactéries ont parfois la capacité de survivre ou de se reproduire malgré l’action d’un antibiotique. Ce phénomène est appelé résistance : il rend certains traitements antibiotiques inactifs. La résistance s’accroît par l’usage abusif et inapproprié des antibiotiques. Vous risquez même de favoriser l’apparition de bactéries résistantes et donc de retarder votre guérison ou de réduire l’efficacité de l’antibiotique si vous ne respectez pas: - la dose à prendre - les moments de prise - et la durée de traitement. En conséquence, pour préserver l’efficacité de ce médicament : 1 – N’utilisez un antibiotique que lorsque votre médecin vous l’a prescrit. 2 – Respectez strictement votre ordonnance. 3 – Ne réutilisez pas un antibiotique sans prescription médicale, même si vous pensez combattre une maladie apparemment semblable. 4 – Ne donnez jamais votre antibiotique à une autre personne ; il n’est peut-être pas adapté à sa maladie. 5 – Une fois votre traitement terminé, rapportez à votre pharmacien toutes les boîtes entamées pour une destruction correcte et appropriée de ce médicament. 9/9